Vous travaillez régulièrement dans l’entreprise de votre conjoint. Dans ce cas, plusieurs statuts s’offrent à vous : conjoint collaborateur, conjoint salarié ou encore conjoint associé.
Conjoint collaborateur

Vous pourrez avoir le statut de conjoint collaborateur sous certaines conditions. Tout d’abord, le conjoint collaborateur doit être marié ou pacsé avec le chef d’entreprise. Il ne doit pas être rémunéré pour cette activité. Le chef d’entreprise doit exercer en entreprise individuelle ou être le gérant majoritaire d’une SARL ou EURL de moins de 20 salariés. Le conjoint collaborateur ne peut pas exercer par ailleurs une activité d’une durée au moins égale à la moitié du travail légal.

Tout comme le chef d’entreprise, le conjoint collaborateur est affilié personnellement au Régime Social des Indépendants, il verse des cotisations sociales et en contrepartie il bénéficie donc de la retraite de base et de la retraite complémentaire. Le conjoint collaborateur peut opter pour plusieurs formules, tout logiquement, plus il paiera de cotisations, plus sa pension sera importante.

  • La première formule : Les cotisations sont calculées sur la base du tiers du plafond de la Sécurité Sociale. En 2017 le plafond de la Sécurité Sociale est de 39 228 €, donc le calcul des cotisations pour cette formule est : 17,75 % x 39 228/3 pour la retraite de base, et 7 % x 39 228/3 pour la retraite complémentaire. Ce qui donne un total de 3 236 € à verser.
  • La deuxième formule : Les cotisations sont calculées sur la base du tiers du revenu de l’activité de l’assuré principal.
  • La troisième formule : Les cotisations sont calculées sur la base de la moitié du revenu de l’activité de l’assuré principal.

Le taux de cotisation de la retraite de base est de 17,75 %, et le taux de cotisation de la retraite complémentaire est de 7 %. Ces cotisations sont intégralement déductible

Ensuite pour connaître le montant de la pension, le calcul est le même que pour l’assuré principal (voir l’article “Je suis artisan, commerçant ou indépendant”). Le revenu à prendre en compte est la base prise chaque année pour le versement des cotisations.

Conjoint salarié
Comme tout salarié, vous avez les mêmes droits et obligations concernant la retraite, nous vous invitons donc à vous référez à l’article sur les salariés du privé (Je suis salarié du privé).
Conjoint associé
Le conjoint associé est affilié personnellement au RSI. Vous disposez donc des mêmes droits et obligations que votre conjoint. Nous vous invitons alors à vous référez à l’article « Je suis artisan, commerçant ou indépendant ».