Vos périodes de chômage vous donnent des droits pour la retraite, que ce soit pour la retraite de base avec des trimestres qui sont validés, mais aussi des points de retraite complémentaire. Vous devez vérifier ces périodes de chômage où les erreurs sont fréquentes, surtout les anciennes périodes de chômage. Il n’est pas rare que les caisses de retraite oublient, ou calculent mal ces périodes.

Vous validez un trimestre tous les 50 jours de chômage indemnisé, dans la limite de 4 trimestres par an.

Ensuite vous obtenez également des points de retraite complémentaire. Le calcul est toutefois plus complexe. Il dépend de votre salaire journalier de référence, de l’assiette fictive des cotisations, du taux de calcul des points, et du salaire de référence.

Salaire journalier de référence (SJR)

Le salaire journalier de référence est calculé directement par Pôle Emploi, il correspond généralement à vos 12 derniers mois de travail divisé par 365 jours. Ce SJR permet de déterminer l’assiette fictive de vos cotisations.

Assiette fictive des cotisations

Elle est basée sur un salaire fictif qui correspond au montant de votre salaire journalier de référence (SJR) multiplié par votre nombre de jours, si ce montant dépasse le seuil du plafond de la Sécurité Social, alors elle sera divisé en 2 parties :

  • Le régime Arrco intervient pour tous les salariés sur la partie de ce salaire fictif qui ne dépasse pas le plafond de la Sécurité sociale (soit par exemple jusqu’à 39 228 € pour l’année 2017). Au-delà de ce plafond, le régime Arrco intervient pour les non-cadres sur la tranche 2 du salaire fictif, comprise entre 1 et 3 plafonds de la Sécurité sociale (soit en 2017, entre 39 228 € et 117 684 €).
  • Le régime Agirc intervient pour les cadres sur la tranche B du salaire fictif, comprise entre 1 et 4 plafonds de la Sécurité sociale (soit en 2017, de 39 228 € et 156 912 €).
Le taux de calcul des points

Il diffère en fonction des allocations perçues, du régime de retraite et de l’assiette des cotisations. Si vous êtes bénéficiaire des ARE, des ASR ou des ASP : Depuis le 1er janvier 2015, vos points Arrco sont calculés au taux de

  • 6,20 % sur la totalité ou la fraction du salaire fictif correspondant à la tranche 1,
  • et au taux de 16,20 % sur la fraction du salaire correspondant à la tranche 2.

Le taux Agirc est

  • de 16,44 %  sur la tranche B.

Si vous êtes bénéficiaire des ASFNE ou des ASS :

  • vos points Arrco sont calculés au taux de 4 % sur les tranches 1 et 2,
  • et vos points Agirc sont calculés au taux de 8 ou 12 % sur la part du salaire fictif correspondant à la tranche B.
Le salaire de référence

Le salaire de référence correspond au prix d’achat du point de retraite Arrco ou Agirc. Son montant est identique pour tous les salariés, qu’ils aient un emploi ou non. Chaque année, au 1er avril son montant est fixé. En 2017, le salaire de référence Arrco correspond à 16,1879 € et le salaire de référence Agirc est fixé à 5,6306 €.

Tout cela peut vous sembler compliqué, nous vous simplifions tout cela avec 2 exemples, un salarié non cadre, et l’autre cadre.